"Réfléchir globalement et agir localement"…

Ce n'est pas le moindre défi du Développement Durable que de voir les acteurs locaux invités à s'impliquer résolument là où les principaux décideurs de la planète ont souvent du mal à s’entendre. C’est pourtant le défi que nous entendons relever en Wallonie.

La Wallonie, région de la Belgique, Europe, est un point minuscule sur la carte du monde, mais pourtant l'un des plus densément peuplés et en pointe dans plusieurs secteurs économiques et industriels. La Wallonie, terre d’accueil et de métissage, se distingue également par sa créativité et ses avancées sur le plan social, de même que, plus récemment, sur le plan environnemental. Ici, le Développement Durable s'impose à tous comme le chemin naturel vers un avenir de qualité.

Au travers du Contrat d’Avenir pour la Wallonie, projet commun qui fédère les efforts gouvernementaux et de la société civile, des priorités et des échéances ambitieuses, de même que des objectifs quantitatifs sont clairement établis pour le développement de notre région. Et en la matière, l’environnement n’est pas en reste. En effet, dans un souci de cohérence avec les autres piliers du développement durable, je me suis engagé, en tant que Ministre compétent, et avec toutes les forces vives concernées, à progresser dans des domaines aussi variés que l’eau, l’air, les déchets, le sol ou encore le contrôle et la surveillance des activités.

L’eau qui s’écoule ignore les frontières. Les sources de pollutions qui l’affectent peuvent par contre être identifiées et des mesures de lutte efficaces peuvent être prises en invitant chacun à assumer ses responsabilités. Pour préserver notre " or bleu ", des programmes très ambitieux concernant notamment les nitrates, l’égouttage et l’épuration sont à présent activés en Wallonie. Dans un cadre législatif européen bien développé en la matière, j’entends mettre en œuvre des outils adaptés aux particularités wallonnes. Cela comporte notamment l’information et la sensibilisation du citoyen, l’harmonisation du prix de l’eau en garantissant une fourniture minimale aux plus démunis, la tarification variable selon les quantités consommées, l’application du principe du " pollueur-payeur ", la gestion par bassins et sous-bassins, le rapprochement et la participation des acteurs concernés, ainsi que la collaboration au delà de nos frontières.

C’est surtout le rapprochement et la participation des acteurs concernés dans la politique de l’eau qui fait l’objet de ce CD-rom et de ce site internet. Parce qu’il me semble exister un " modèle wallon " qui mérite d’être mieux connu à l’extérieur de nos frontières. Un modèle basé sur une politique intégrée, sur la synergie, à tous les stades du cycle anthropique de l’eau, des partenaires publics et privés. Un modèle qui fait que la Région wallonne réalise, de l’organisation du service public et du dynamisme du secteur privé, un mélange moins savant que constructif, dans l’intérêt de tous les citoyens.
Cette participation des acteurs, notre sens aigu de la concertation, notre mode de gouvernance participative est certainement l’un des moteurs les plus puissants de notre évolution. Enfin, nos divers outils de planification, et particulièrement le Contrat d’Avenir pour la Wallonie, acte d’engagement de toutes nos forces vives, visent la transversalité et la cohérence de l’ensemble de nos projets d’avenir.

Au travers d’une présentation ludique, ce CDRom illustre l’expérience wallonne en matière d’eau. Notre approche particulière reflète notre histoire, notre caractère et nos ambitions. Je suis persuadé qu’elle pourra utilement nourrir la réflexion des citoyens wallons et plus généralement, des citoyens de la terre, notamment dans le cadre des débats qui se tiendront au Forum mondial de l’Eau de Kyoto de mars 2003.

Je souhaite que ce médium puisse enrichir votre vision de la politique intégrée de l’eau et du développement durable, qu’il vous fasse " penser globalement pour agir localement ", dans votre foyer ou dans l’exercice de vos fonctions. Mais avant tout, je vous souhaite une agréable visite.

Le Ministre wallon de l'Aménagement du territoire de l'Urbanisme et de l'Environnement

mars 2003