L'assainissement public des eaux usées représente l'ensemble des opérations visant à construire et à exploiter les stations d'épuration collective.

Il est composé de 3 grands types d'investissement :

1. l'égouttage prioritaire correspondant au réseau d'égouttage nécessaire à la récolte et au transfert des eaux usées vers les collecteurs en provenance des zones d'habitat prioritaires pour l'assainissement ;

2. les collecteurs constituant les conduits (sans lien avec les propriétés privées) reliant les réseaux d'égout aux infrastructures prévues pour réaliser l'épuration des eaux usées ;

3. les stations d'épuration composant la partie finale des équipements d'assainissement et qui permettent d'éliminer des eaux usées, les éléments de pollution en contribuant ainsi à rejeter une eau propre dans le ruisseau.

Ces missions sont financées par le prélèvement du coût vérité qui s'élèvera (après transformation définitive des taxes) à 0,55 euros/m3.

C'est la SPGE (Société publique de gestion de l'eau) qui s'est vue confier ces missions et a reçu les moyens importants pour les mener à bien. 126 chantiers ont été programmés pour la période 2000-2004, soit un investissement d'un milliard d'euros.

Au terme du programme, 80% de la wallonie sera épurée. La priorité a été mise sur l'aval et les zones à forte densité de population.