Fiche d'identité
 

Société

BALTEAU

Forme juridique
Organisation

SA

Administrateur Délégué

Directeur Général

M. Vincent PISSART

M. Marc HUBERTY

Email


URL

vincent.pissart@balteau.be
marc.huberty@balteau.be

http://www.balteau.be

Type d’activités

  • Production d'eau potable, épuration collective
 

Adresse

63, rue de la Légende

Code postal

B-4141

Ville

Sprimont

Pays

Belgique

Téléphone

+32 4 253.22.24

Fax

+32 4 252.31.15

Chiffre d’affaires

12.500.000 Euros

Nombre d’employés

68

 
Compétences
 

Domaine d’application

  • Process de traitement et épuration d’eau
  • Electromécanique
  • Etude, fabrication et installation d’armoires électriques
  • Etude, fabrication et installation de tuyauteries
  • Automates programmables
  • Télétransmission / Télécontrôle / Informatique industrielle
  • Lixiviats de décharge
 
Description de l'entreprise
 

La société anonyme BALTEAU a été fondée en 1978. Depuis l'origine, son activité est orientée vers le domaine de l'eau et en particulier les stations de pompage et de traitement dans le secteur de l'eau potable et des eaux usées. Essentiellement active en Wallonie, l’entreprise BALTEAU est partenaire d’intercommunales, de communes et d'industries diverses.

Depuis 1991, année de la reprise par Vincent PISSART, BALTEAU a connu une croissance soutenue et continue. Afin d'assurer une structure financière saine, BALTEAU a ouvert son actionnariat à deux partenaires : PROFINPAR en 1997 et ECOTECH FINANCE en 1998 (filiale de la SRIW) qui ont permis d'élever les fonds propres de la société à plus de 1.700.000 euros.
Afin de consolider un partenariat fructueux établi depuis 6 ans et de permettre un nouveau développement de BALTEAU, en particulier à l’export, les actionnaires ont décidé d’intégrer le groupe BAM. C’est ainsi que, le 20 mars 2006, la société BALTEAU a été officiellement rachetée par la société de Travaux GALERE filiale wallonne du groupe BAM.

Le chiffre de 2005 a atteint 11.6 millions € et celui de 2006 avoisinera 12,5 millions €. BALTEAU dispose de l’agréation V en classe 6 et a introduit un dossier pour l’obtention de la classe 8. En outre, BALTEAU est en voie de certification VCA** et ISO pour 2006 et 2007.
BALTEAU occupe 68 personnes dont 15 ingénieurs. Parmi ceux-ci, 10 d'entre eux ont accumulé un know-how certain dans l'étude et la mise en œuvre des process de traitement et d'épuration des eaux les plus divers (boues activées, physico-chimique, membranes, traitement des boues, filtration, résines…).

L'entreprise possède en son sein des compétences diverses : Maîtrise du process, bureau d'étude mécanique, ateliers de fabrication de tuyauteries , bureau d'étude électrique, ateliers de fabrication de tableaux d'automatismes, mise en œuvre d'automates programmables, mise en service électromécanique, mise en service process.

Bureau d’étude

Sélection et dimensionnement des procédés, implantation, sélection de matériaux et d’équipements, optimisation des coûts d’investissement et exploitation.

Pompage

Equipements de puits, station de relevage, surpression à vitesse fixe ou variable.

Fabrication

Câblage d’armoires électriques, tuyauteries, soudures.

Montage et mise en service

Hydraulique, électricité, électromécanique et procédés.

Traitement

Eaux industrielles, élimination de composés indésirables (Fe, Mn, …), désinfection, équilibre calco-carbonique, décantation, filtration, flotation.

Epuration

Boues activées, traitement tertiaire, biodisques, réacteur batch séquentiel, procédés membranaire, traitement physico-chimiques, déshydratation des boues.

Balteau a en outre développé et mis en œuvre avec succès un système d’épuration des lixiviats de décharge, le système PROLIX. Ce procédé est un bioréacteur membranaire qui permet de répondre aux critères de rejet les plus exigeants. Cette expertise a déjà été appliquée pour des donneurs d’ordre publics ou privés.

Balteau a comme ambition de valoriser son savoir-faire à l’export, en particulier en Afrique du Nord, au Congo et dans les pays de l’Est. Elle recherche des partenaires locaux avec lesquels elle pourrait s’associer et transférer de la technologie dans le cadre de marchés de pompage, traitement et épuration des eaux.